La montre

De cuir, elle m’embrasse le poignet
De métal, elle est menotte de prisonniers
Elle égrenne chaque minute de ma journée
Sur ma peau une odeur de cuir de serpent
N’est-elle pas splendide ma Rolex ?

Hichem Kadri 2com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s