Le souvenir retrouvé dans un Verger

Le verger de vlaminck

Vlaminck a appelé son tableau « Le Verger » mais moi, il me rappelle un champ emflammé et me ramène un souvenir.

Je suis avec mon frère. On fait un tour en voiture vers Pollestre et nous passons près d’un champ comme celui-là. Soudain, je regarde mieux, il s’avère que c’est un feu de forêt de l’autre côté du champ. Mon frère s’arrête, appelle la caserne de pompiers et demande qu’on prépare le camion citerne feu de forêt. On repart en direction du centre de secours. Nous arrivons en quelques minutes. Mon frère se change , il part et me laisse à l’entrée du C.I.S. J’attends son retour désespérément. Il rentre huit heures plus tard. Il a dû me réveiller.

J’ai choisi ce tableau, il brûle mes pensées car ses couleurs vives rouge, ,jaune, orange me rappellent le feu qui bouge au vent et qui se croit fort. Et ces couleurs du Sud, ce jaune comme la chaleur du soleil , le bleu comme la Méditerranée me donnent vraiment envie d’y retourner et de me sentir apaisé sur les plages dorées.

Sebastien Schweitzer

SANS TITRE de Paul Klee

Les couleurs sont sombres.Une couleur se voit plus, le orange.Il y a deux dents pointues et trois rectangulaires.Les yeux ne sont pas de la même grosseur, ils ne sont pas symétriques.Cela ressemble à un ours en peluche avec lequel on ne voudrait pas dormir.J’ai choisi cette oeuvre parce que je la trouve un peu bizarre.Le peintre n’a pas mis de titre, moi j’aurais mis « l’ours énervé » parce que il y a une violence qui se dégage de ce tableau .Les morceaux de son visage se détachent, on dirait un puzzle pour enfants mais on se demande s’il n’est pas trop dangereux pour être mis entre leurs mains.

Cintia Martins

Le cri de E.Munch

En passant

Le cri le plus cher du monde.Les couleurs sont vives comme le rouge et au milieu elles fusionnent avec les couleurs tristes. A l’arrière plan, au, loin , on voit des bateaux qui sont déformés.Le bleu fait des vagues.Dans le tableau, personne ne regarde le cri.

Cet homme qui crie, pourquoi ça me fait rire ? A cause de la forme du cri. Sa tête, on dirait un squelette avec des trous pour les yeux , le nez et un grand trou  pour la bouche qui hurle si fort que ses mains bouchent ses oreilles. Le peintre a l’habitude de déformer les visages dans ses autres oeuvres. A mon avis, il n’avait plus trop sa tête quand il a peint ces tableaux . 

PAGEL Fabien

munch_TheScream[1]

En passant

M C  Escher Dewdrop 1948

Au 1er plan, on voit une feuille d’automne ou d’été. On ne peut pas savoir à cause du noir et blanc. On voit toutes les nervures de la feuille. Elle a l’air épaisse comme en 3D.

Au milieu de la feuille, il y a un oeil, en haut de l’oeil on dirait une sortie de tunnel en courbes ou en spirale avec la lumière au fond.

Dans le bas de l’oeil, on dirait la carapace d’une tortue avec des dunes.

Le tunnel est emboîté dans l’oeil ainsi que la carapace de la tortue. L’oeil est emboîté dans la feuille d’automne ou d’été.

Alors été ou automne ? Il faudrait demander à la tortue.

Rundstadler Claire 2°Log

Soft Toilet Claes Oldenburg

                                    Soft Toilet

Cette sculpture remplie au pok, peinte à la liquitex représente une cuvette de WC irréellement molle. Complétement déformée. Je trouve que le mot « oeuvre » est de trop pour cette sculpture. Elle n’a rien de beau. Je trouve même cela très laid sans aucun intérêt.Peut être un peu humoristique. Très provocateur.

La chasse d’eau fait penser à une vulgaire valise de plastique ouverte. La cuvette peut faire croire à l’organe sexuel de la femme, ou un vulgaire sac poubelle ce qui n’est pas très flatteur !

Une « oeuvre » très déroutante, dégoûtante ? Je pense que l’idée de l’artiste était de faire réagir celui qui regarde l’oeuvre.

Et il a réussi…!

Dorian Raigué 2°LOG